Liège Le saviez-vous ?

Saviez-vous qu’un seul bouchon en liège peut capturer jusqu’à 562 g de CO2 ?

Et que le liège était déjà utilisé dans l’Égypte ancienne pour produire de l’énergie ? Que la recherche scientifique ne cesse de démontrer que les consommateurs associent le liège à des vins de haute qualité ?

Découvrez tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le liège.

Le succès du liège au fil des siècles s'explique par ses propriétés physiques uniques qu'aucun bouchon artificiel n'a pu reproduire : légèreté, compressibilité, mémoire de forme, récupération progressive, imperméabilité aux liquides et résistance à l'usure, à la chaleur et aux moisissures.

Le liège permet également des échanges d’oxygène en minuscules quantités une fois que le vin est bouché. Cela semble avoir un impact bénéfique, mais il faudrait effectuer davantage d’études pour connaître l'intégralité de la contribution du liège au développement du vin.

En outre, le lancement de bouchons techniques tels que Twin Top, les bouchons de champagne et Neutrocork a élargi la gamme de produits en liège disponibles pour s’adapter à chaque style et chaque segment de marché vinicoles.

À condition de le manipuler correctement pendant et après la mise en bouteilles afin de garantir les meilleures performances, le liège reste la solution la plus adaptée au bouchage du vin.

Non, le liège est aujourd’hui plus pertinent que jamais. Le problème du TCA est en passe d’être vaincu et les professionnels de l’industrie du liège travaillent constamment pour améliorer leurs performances.

De nouvelles études nous aident à mieux comprendre la contribution unique du liège au développement du vin. Nous allons utiliser ces nouvelles connaissances pour améliorer encore davantage nos produits.

Nous n’acceptons pas l'idée qu’un seul type de bouchon puisse convenir à toutes les catégories de vins. Amorim développe de nouveaux produits en liège pour répondre aux besoins spécifiques du marché vinicole. Notre gamme va des bouchons de liège naturel aux bouchons Twin Top pour les vins de qualité supérieure et à Neutrocork pour le segment des vins de qualité à rotation rapide. Tous répondent à des normes élevées de performance sensorielle.

L’industrie du liège a considérablement amélioré ses performances sensorielles, en particulier au cours des cinq dernières années et de nouvelles initiatives telles que l’installation commune de transformation du liège permettront aux petits producteurs de bénéficier des avancées les plus récentes en matière de technologie de transformation du liège.

Mais les produits Amorim restent uniques par leurs hauts standards de qualité. En achetant auprès d’un fournisseur agréé comme Amorim et en mettant en œuvre leurs propres procédures de contrôle qualité, les professionnels du vin peuvent acheter du liège en étant sûrs que le risque de TCA sera vraiment minime.

La production de bouchons de liège est au cœur de l’économie du liège ; sans elle, les autres utilisations du liège ne seraient plus viables. Les forêts ne seraient plus entretenues. Il serait aussi plus difficile pour les agriculteurs de résister aux pressions qui les poussent à défricher les forêts pour des usages plus lucratifs, comme la culture de l’eucalyptus.

Il est vrai que, dans son ensemble, l’industrie du liège a été trop lente à répondre au problème du TCA. Mais tout a changé et un immense travail de R&D est consacré à l'amélioration de la qualité du liège.

L’émergence de bouchons alternatifs a réveillé l’industrie du liège. La concurrence a eu un impact positif sur la qualité.

Le problème du TCA avec les bouchons de liège a été traité efficacement, alors que les problèmes des bouchons alternatifs persistent. En fait, les partisans du bouchon à vis refusent de reconnaître les problèmes rencontrés.

Le Portugal abrite suffisamment de liège pour répondre à la demande des 100 prochaines années. Grâce à un programme de reforestation à grande échelle financé par l'UE, les forêts progressent de 4% par an. Des forêts de chênes-liège de haute qualité en Afrique du Nord (Algérie, Tunisie et Maroc) sont mises en production.

Plus important encore, le lancement de bouchons techniques de haute qualité permet une bien meilleure utilisation des ressources de liège.

Amorim produit des bouchons de haute qualité adaptés à chaque segment de marché et niveau de prix, les bouchons à base de liège sont donc très compétitifs. En réalité, sur certains marchés, les bouchons de liège comme Neutrocork peuvent se vendre à la moitié des prix actuels des principaux bouchons dérivés du pétrole.

Étant donné l’importance du bouchon pour le vin après la mise en bouteille, les professionnels sont très attentifs à la qualité des bouchons qu’ils sélectionnent. Les référents scientifiques d'Amorim peuvent les conseiller sur des solutions personnalisées pour chaque vin.

Les professionnels du vin peuvent faire des recommandations aux consommateurs, mais ils ne peuvent pas contrôler le moment où le vin sera bu. Ils doivent donc être sûrs que le bouchon sera fiable dans le temps, quel que soit le moment où le vin sera consommé. Le liège a fait ses preuves sur les vins de garde qui sont conservés sur plusieurs décennies. Et les bouchons techniques comme Twin Top, qui sont conçus pour des vins de consommation rapide ou à moyen terme continuent à offrir de bonnes performances lors d’essais comparatifs, même au bout de 5 ans.

Les viticulteurs peuvent utiliser le liège en étant sûrs qu’il sera performant, quel que soit le moment où le vin sera bu, et sans risque d’oxydation prématurée ni d’odeurs parasites associées à d’autres types de bouchons.

Même si les vins n’ont pas besoin d’oxygène pour se développer, il semblerait que la minuscule quantité d’oxygène injectée grâce aux bouchons de liège soit bénéfique.

Lorsque les vins sont totalement privés d’oxygène, comme lorsqu'ils sont conservés dans des ampoules en verre, ils ont tendance à développer des notes de SO2. Le vieillissement se poursuit, mais avec des résultats très éloignés de ce que le vigneron souhaitait à l’origine.

Les conclusions des chercheurs de l’université de Bordeaux II suggèrent que la diffusion de l’oxygène à travers le liège naturel a une plus grande importance que celle rapportée par J. Ribéreau-Gayon en 1933.

« Ribéreau-Gayon a utilisé une méthode colorimétrique similaire, mais il n'a pas relevé les caractéristiques des bouchons, des bouteilles ou des conditions de stockage, des facteurs qui, selon Lopes et coll., permettraient d'expliquer en partie certaines différences entre les résultats des études de 1933 et de 2005. »
Nancy Mills, « Sealing Themes And Variations », article paru dans l’Aust. Wine Industry Journal, octobre 2005

La chimie du vin après sa mise en bouteille est un sujet très complexe et nous ne sommes pas encore capables de comprendre tous les facteurs qui entrent en jeu, et encore moins de les contrôler pour chaque style, région et millésime. De son côté, le liège offre des performances remarquables depuis des siècles. Mieux le comprendre nous permet d’améliorer encore davantage ses performances.

« Essayer de créer un bouchon à perméabilité extrêmement faible adapté à tous les vins va entraîner une variabilité des résultats non pas entre chaque bouteille, mais entre chaque vin… Exiger que les vins soient totalement exempts de tout précurseur sulfuré générera des exigences que nous ne pouvons pas (et ne voulons peut-être pas) satisfaire systématiquement en tant que viticulteurs. » A. Limmer, « Do Corks Breathe? Or the Origin of SLO », Aust. & Nz Grapegrower and Winemaker, Annual Technical Issue 2005

Please note, your browser is out of date.
For a good browsing experience we recommend using the latest version of Chrome, Firefox, Safari, Opera or Internet Explorer.