Actualités Medias

Compenser ses émissions de CO2, c’est possible grâce au liège

18 mars / 2020

Bonne nouvelle pour les consommateurs de vin soucieux de l’environnement.

On veut tous préserver la planète mais aussi continuer à boire du vin dans des bouteilles en verre traditionnelles, qui préservent toutes les qualités du vin. Le premier producteur de bouchons dans le monde, Amorim, a trouvé une solution écologique qui profite à tout le monde.

Les bouchons en liège naturel peuvent compenser intégralement les émissions de CO2 dues à la fabrication des bouteilles en verre. En fait ils sont mêmes des atouts majeurs dans la lutte des métiers du vin pour une démarche plus durable.

Ce constat étonnant a été validé par une étude d'évaluation du cycle de vie (ACV) publiée par EY en 2020*. Lorsqu’on mesure la quantité de CO2 absorbée par les bouchons de liège Amorim depuis les forêts de chênes-liège jusqu'au produit fini, y compris le transport, les résultats sont impressionnants.

Un seul bouchon de liège naturel capture 309 g de CO2, un niveau qui passe même à 562 g pour un bouchon de champagne deux rondelles. Ainsi, en choisissant des bouteilles bouchées avec du liège naturel, les consommateurs peuvent contribuer à un environnement plus sain en compensant l'empreinte carbone des bouteilles en verre - en particulier sur les vins haut de gamme.

Cette propriété de rétention du CO2 par le liège n'entraîne aucun coût supplémentaire : elle fait partie intégrante de ce formidable matériau naturel et constitue un avantage auquel chaque professionnel du vin et chaque consommateur peut prétendre.

Sans la demande croissante de bouchons de liège, les 2,2 millions d'hectares de forêts de liège du Bassin méditerranéen - l'un des 35 sanctuaires de biodiversité dans le monde - cesseraient d'exister tels que nous les connaissons.

« Si nous voulons préserver les chênes-lièges - qui ne sont jamais abattus et peuvent vivre plus de 200 ans - nous devons privilégier l’utilisation des bouchons en liège", explique Carlos de Jesus, Directeur Marketing et Communication d'Amorim. « Nous savons maintenant, grâce à une analyse indépendante "cradle to gate », sur l’ensemble du cycle de production, que les bouchons de liège ont un taux d’absorption de CO2 si important qu'ils peuvent compenser les émissions de CO2 des autres éléments de la chaîne de production, comme les bouteilles en verre.  En fait, ils sont la solution à la responsabilité environnementale de chacun ».

CHOISISSEZ UNE BOUTEILLE AVEC UN BOUCHON EN LIEGE NATUREL – ET VOUS CONTRIBUEREZ À SAUVER LA PLANÈTE.

Références : norme ISO 14040/44 (ISO, 2006), et directives du guide International Reference Life Cycle Data System (ILCD) Handbook - General guide for Life Cycle Assessment - Detailed guidance (EC-JRC, 2010).

Les méthodes de calculs utilisées étaient conformes aux recommandations des Product Environmental Footprint Category Rules (PEFCR) for product environmental footprints (PEF) (« Règles catégorielles pour l’empreinte environnementale des produits ») émises par la Commission européenne en 2018 pour les vins tranquilles et effervescents.

Please note, your browser is out of date.
For a good browsing experience we recommend using the latest version of Chrome, Firefox, Safari, Opera or Internet Explorer.